Saison 2018

Bonjour à tous, Le championnat NASCAR WHELEN EUROSERIES reprend ses droits dès ce week-end avec un plateau encore plus relevé.

Rendez-vous à Valencia pour les deux premières courses que vous pourrez suivre en direct sur  www.fanschoice.tv

Fred 

VENRAY 2016

Bienvenue en HOLLANDE l’autre pays des ovales.
 
Première manche sur ovale de la saison, VENRAY est le short track qui se rapproche le plus des circuits américains avec un fort degré d’inclinaison (21°).
 
Après l’excellent comportement de l’auto sur le circuit de VALENCE et un gros travail de préparation pour le set-up sur ovale, la journée du samedi est réservée aux essais libres.
 
Samedi 14 mai

3 fois 15mn de tests le matin et de même l’après-midi nous permettent de voir que l’auto se comporte bien nous sommes dans les 3 meilleurs temps de chaque séance mais comme toujours sur ovale les temps sont très serrés et tout se joue au centième.

Dimanche 15 mai
 
Dimanche matin, la séance de qualification est lancée avec toujours le format propre aux courses sur ovale avec 1 tour de chauffe et 2 tours chronos seul en piste.
L’ordre de départ des qualifs est donné selon l’ordre inverse du classement du championnat, je pars en fin de séance juste avant GARCIA, DAY et KUMPEN.
Je suis 2e après mon run, derrière ERCOLLI puis GARCIA et KUMPEN font mieux pour quelques centièmes et c’est donc en 4e position que je finis cette qualif.
 
Bon, c’est pas top top mais vu que je partirai sur la bonne trajectoire pour la course cette position n’est pas si mal.
 
Les 60 tours de course sont lancés en début d’après-midi et grâce à ma bonne place pour le départ, je parviens de suite à passer 3 devant KUMPEN. Les 25 premiers tours se passent bien, la voiture est très rapide et nous sommes 4 à jouer la victoire.
Les retardataires s’immiscent dans notre peloton de tête et un mauvais choix de Garcia me permet de prendre la seconde place.
Je suis plus rapide que le leader. Après 2-3 tentatives de dépassement infructueuses, le safety-car entre en piste pour un débris mal placé.
Il reste 18 tours quand la course est relancée et la voiture marche toujours aussi bien, je trouve finalement l’ouverture 8 tours avant le damier pour aller cueillir ma 1ère victoire de la saison.
 
Voilà, la meilleure partie s’arrête là… Malheureusement Hugo, mon coéquipier, alors qu’il avait fait le 2e temps de sa qualif et qu’il se battait pour la gagne en Elite 2, part à la faute à cause des retardataires peu enclin à lui faciliter la tâche.
Il tape fort le mur extérieur. Résultat : pont arrière HS et demi train avant droit à.
 
L’équipe a travaillé jusqu’à 4 heure du matin pour remettre la voiture en ordre de marche correcte pour la course du lundi.
 
Lundi 16 mai

Je pars second pour cette course qui sera marquée par 25mn de drapeau rouge et seulement 22 tours passés sous drapeau vert.
Après de mauvais restart dû à une auto moins efficace que la veille, c’est en 5e place que je passerai le damier.
 
Voilà qui conclut ce week-end où nous repartons 2e du championnat, RDV signe sa 1ère victoire en NASCAR et pour ma part la 6ème.
 
Bravo à toute l’équipe Franck, Claude, Teddy et Nico. Le travail paye et j’espère bien refaire la même en Angleterre à BRANDS HATCH.

Fred 

VALENCIA 2016

VALENCE ouvre une nouvelle fois le championnat cette saison.
 
Cet hiver, le team a fait de gros efforts en achetant un châssis neuf et en prenant possession d’un nouvel atelier.
D’un commun accord nous avons décidé de prendre le temps qu’il fallait pour monter la nouvelle voiture et nous n’avons pas fait de test avant cette première manche hormis 15 tours de déverminage sur le circuit de Dreux.
 
Les 2 jours d’essais libres se passent très bien. La voiture est rapide et nous réalisons le meilleur temps. Un problème de répartiteur de frein oblige l’équipe à travailler tard dans la nuit pour être prêt pour les qualifs du samedi matin.

Samedi 23 Avril
 
Malheureusement un maitre-cylindre de frein nous empêche d’être aussi rapides que la veille, nous faisons tout de même le 3e temps.
 
Un peu déçu, la 1ère course va quand même nous redonner le sourire, je finis 2e après une belle lutte avec GARCIA et KUMPEN, la voiture était vraiment très rapide, de plus je termine la première course du championnat, ce qui ne m’étais jamais arrivé depuis que je roule en NASCAR.

Dimanche 24 Avril
 
La course sera à peu près comme la veille, je termine second mais cette fois-ci sans une fin de course sous safety-car, la victoire nous semblait promise tant la voiture était rapide.
 
Un très bon week-end pour débuter le championnat d’où nous repartons 3e à 4 points du leader
 
Rendez-vous aux Pays-Bas sur l’ovale de VENRAY.
 
Fred

2 tours de chauffe...

2 opportunités se sont présentées avant le début de la saison officielle NASCAR WHELEN EUROSERIE.
 
La 1ère avec une participation au Xtrême Show les 18 et 19 mars au TOUQUET lancé par Jérome GALPIN et la 2ème avec une proposition de mon sponsor BLA qui m’a offert une course en CATERHAM R 300 aux coupes de Pâques à NOGARO.
 
Ceci m’a permis une entame de saison plutôt bénéfique.
 
Au Xtrême show du Touquet, disputé sur spéciale du rallye, 12 pilotes venant d’univers différents (rallye, rallye cross, circuit et moto) s’affrontent au chrono à bord de PICK UP américain de 450 CV sur cette spéciale de 2,2 km.
 
Nous avons eu 3 séances de qualification sur 3 PICK UP différents où j’ai réalisé les 3 meilleurs temps.
 
J’ai ensuite gagné les quarts de finales, les demi-finales et la finale.
 
Je suis content car participaient à cette première entre autres :
 
- Julien MAURIN, champion de France des rallyes 2014
- Fabien CHANOINE, vice-champion rallye cross 2015
- Adrien VAN BEVEREN, triple vainqueur de l’enduro du Touquet.
 
Les 26 et 27 mars, j’ai participé au challenge CATERHAM R 300 à NOGARO où j’ai réalisé les 2 meilleurs temps des essais libres, le meilleur temps de la première qualif et le 2ème temps de la seconde qualif.
 
Lors de la première course nous nous sommes bagarrés à 4 pendant 10 tours puis le moteur a surchauffé j’ai donc dû abandonner.
 
Pour la deuxième course, la piste humide m’a permis de prendre jusqu’à 7 secondes bien utiles car les 3 derniers tours furent plus difficiles à cause d’abord des retardataire puis d’un drapeau jaune survenu à un mauvais moment. Vincent BELTOISE terminait à moins de 2 secondes.
 
J’espère que le reste de la saison se passera aussi bien.
 
A bientôt à Valencia les 23 et 24 avril 16
 
Fred
 

La nouvelle saison s'annonce...

Bonjour à tous, pour commencer, je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Le RDV COMPETITION planche actuellement sur la déco de la voiture qui sera mise à ma disposition pour la saison 2016 en NASCAR WHELEN EUROSERIES.

Ce sera ma 4e saison dans cette catégorie et j'espère avoir éloigné de moi ce "chat noir" qui me poursuit depuis longtemps.

Pour cela, je renoue avec les couleurs qui m'ont porté chance en 1999.

A bientôt.

FRED

ZOLDER 2015

Zolder, circuit magnifique situé non loin de Bruxelles, très vallonné et dessiné en pleine forêt, il est très apprécié de tous les pilotes.
 
J’arrive là-bas un peu sur la pointe des pieds. Je n’ai couru que 2 fois en 2005 et 2006 en MEGANE TROPHY et à chaque premier tour j’y ai rencontré de gros soucis avec un moteur en feu la 1ère année et un gros crash l’année suivante.


Vendredi 2 Octobre

Durant les libres toute l’équipe travaille d’arrache-pied pour trouver le bon set up, la voiture n’est pas trop mal mais les freins sont difficiles à régler, sur certaines portions du tracé les roues arrières bloquent alors que sur d’autres ce sont les roues avants.
Nous finissons quand même 5ème de la journée.
 
Samedi 3 Octobre

La qualif se passe plutôt bien avec le 4e temps, comme toujours depuis le début de saison, l’équipe CAAL est intouchable dans cet exercice et ils signent leur 6e première ligne en 6 meetings.
 
La course s’annonce donc très importante pour nous pour le podium final, il nous faut un bon résultat.
 
Nous avons changé beaucoup d’éléments du système de freinage car pour les qualifs le problème n’avait pas été résolu.
 
Je prends un bon départ pour me retrouver 3e mais je n’arrive pas à suivre le rythme des leaders durant les premières boucles, la voiture n’est pas si mal et CHEEVER rencontre des problèmes de direction assistée, je me retrouve alors dans son pare-choc et prêt à le déboîter.
Il défend sa position en freinant intérieur dans une épingle et je suis obligé de freiner un peu plus fort que durant les tours précédents, la sanction est immédiate je bloque les roues arrières pour partir dans le mur. C’est la fin de nos espoirs au championnat et la voiture est vraiment abîmée.
Sur les acquisitions de données on voit bien que lorsque je dépasse une certaine pression sur la pédale la répartition se dérègle pour passer sur l’arrière, nous n’avons jamais trouvé la raison sur l’ensemble du week-end et cela nous coûte très cher.
 
Pour ne rien arranger, 3 de mes pneus sont crevés et c’est donc avec des pneus options que je prendrai le départ de la course du dimanche.

Dimanche 4 Octobre

Je  m’élance de nouveau de la 4e place pour couper la ligne d’arrivée à la même position après une belle lutte avec KUMPEN et CHEEVER. Mes pneus ayant bien plus de kilomètres que les leurs, la bataille était perdue d’avance.
 
Voilà qui clos une saison très frustrante avec beaucoup trop d’abandons pour prétendre jouer les premiers rôles. C’est vraiment dommage car tout le TEAM a fourni de gros efforts et le résultat final n’est pas à la hauteur de nos espérances. On pourra toujours se consoler en se disant que toutes les courses que nous avons terminées se sont soldées par des places entre 2e et 4e.
 
Merci à tout le TEAM RDV COMPETITION, mes mécanos et Claude GALOPIN, mon ingé qui nous fait profiter de sa grande expérience.
 
Rendez-vous en 2016 toujours en NASCAR WHELEN EUROSERIES.

FRED

MAGIONE 2015

Premier meeting où les points seront doublés, l’Italie et son tourniquet de MAGIONE lance le début des finales du championnat.
 
Un circuit que je n’aime pas du tout… Beaucoup trop lent pour nos grosses NASCAR
 
Comme la saison dernière les séances de libres, dont une journée complète le jeudi, ne se passent pas très bien, les réglages ne sont pas parfaits et la voiture survire beaucoup, de plus l’accélérateur reste légèrement bloqué sur les phases de freinage.
 
Nous arrivons quand même à être régulièrement dans le top 5 et les qualifs avec le petit souci d’accélérateur résolu devraient se passer plutôt bien.
 
Samedi 12 Septembre

Malgré tous les efforts du TEAM pour réparer le problème, le résultat sera bien pire qu’en libres. Quand je m’élance pour les 8mn de qualifs mon accélérateur reste bloqué à 4500trm… Je n’ai pas le temps de rentrer pour réparer et j’espère juste terminer dans les 12 premiers pour passer en super pole.
Manque de pot nous finissons 13e.
 
Pas la peine de vous dire l’état d’esprit du TEAM et de moi-même après la séance, on ne pouvait pas commencer plus mal les phases finales !
 
Sur un circuit aussi serré, partir en 7e ligne nous promet une course difficile car doubler est vraiment compliqué. Le problème des dépassements ne se posera pas longtemps car dès le 2e tour, alors que j’étais 11e, mon pneu arrière gauche crève et je suis contraint de repasser par les stands. Je finis donc 14e et perds encore gros au championnat.
 
Dimanche 13 Septembre

Je m’élance 6e de la course 2, enfin normalement. Mais il y a eu un gros orage avant le départ et la piste est détrempée, il fait quand même très chaud et le risque de voir la piste sécher durant la course est important.
Nous décidons donc de partir en slicks pour la mise en grille.
Pas du tout le bon choix vu l’état de la piste. Je décide donc de rentrer au stand durant le 1er tour de formation afin de repasser en pluie.
Étant le mieux placé des pilotes en slicks sur la grille, je rentre le 1er dans les box suivi de 8 autres concurrents.
Comme rien ne va ce week-end, le pistolet automatique fonctionne mal et on perd énormément de temps pour changer les roues.
Je repars 19e à 20s de la tête, par chance la voiture est incroyablement rapide sous l’eau et je parviens à remonter rapidement le peloton pour finir 3e à 1,5s du vainqueur.
 
Je repars donc 4e d’Italie à 59 points de VILARINO, le championnat est quasiment perdu pour nous mais une place sur le podium est toujours possible, rendez-vous à Zolder pour la grande finale

FRED

Tours 2015

Dernière manche de la saison régulière avant les play-offs, Tours sera aussi notre dernière course sur ovale de la saison.
 
650 m et 2 virages relevés, ce circuit est le plus exigeant physiquement car il n’y a pas de temps de repos et les températures annoncées pour le week-end ne risquent pas d’arranger les choses.
 


Vendredi 26 juin :


Les 2 séances libres de 45 mn du vendredi nous permettent de constater que depuis le début de la saison nous n’arrivons pas à rouler avec les mêmes setups que les saisons dernières. Nous arrivons cependant à faire une auto rapide sur tous les circuits mais cela nous prend du temps, la 3 est plus pointue et moins facile sur les longs relais.
Nous terminons quand même les libres avec le 3e et le meilleur temps.
 
Samedi 27 juin :


Pour les qualifs, le schéma est simple : 1 tour de chauffe et 2 tours qualifs, l’ordre de départ se fait dans le sens inverse du championnat. Je fais un bon 1er chrono mais dans mon 2e tous je fais une petite erreur qui me place en 5e position à 1/10e de la pole.
 
Bon, ce n’est pas vraiment terrible surtout que sur ce circuit il est très difficile de doubler.
 
Il fait encore très chaud quand le départ est lancé en fin d’après-midi. Je parviens dès le 1er tour à gagner 2 places, je suis derrière Ander VILARINO et Nicolo ROCCA. Comme aux essais, la voiture est très bonne durant le début du run mais se dégrade après une dizaine de tours, cependant je tiens le rythme des leaders sans trop de difficulté, Ander fait une petite faute et prend une quille qui se bloque sous sa voiture, déconcentré il fait une 2e faute qui me permet de prendre sa seconde place.
La fin de la course sera marquée par 2 safety-car où je ne serai pas loin de prendre la tête de la course mais la ligne extérieure reste moins vite et c’est en seconde place que je franchirais le damier.
 
Tout le team est très content de ce résultat, de plus je partirais en 1ère ligne le dimanche.
 
Dimanche 28 juin :


La course du dimanche sera beaucoup plus limpide, malgré le meilleur tour en course je ne pourrais trouver la faille sur Ander. La chaleur dans l’auto fait chauffer mon baquet et à 25 tours de l’arrivée, sans l’intervention du safety-car, l’abandon n’était pas loin tant la douleur devenait difficile à supporter. 
 
La saison régulière se termine donc pour nous sur 2 podiums, nous remontons à la 3e place du championnat et à la 2e du classement team grâce aux très bons résultats de mon coéquipier Ulysse qui termine 5e et second.
 
Merci à tout mon team qui comme de coutume a fourni un travail remarquable et rendez-vous en Italie, à MAGIONE, pour la demi-finale.
Pensée spéciale pour Claude mon ingé.
 
Fred

brands Hatch 2015

BRANDS HATCH marque la mi-saison du championnat, le short-track anglais nous accueille pour la 3e fois devant un très nombreux public de connaisseurs sous un grand soleil qui restera durant les 3 jours.

Vendredi 5 juin 2015

Essais Libres
Les 2 séances d’essais libres ne se déroulent pas trop mal puisque nous terminons avec le 2e temps, mais la voiture n’est pas parfaite et l’absence de Claude, retenu en France, se fait sentir dans la rapidité des mises au point.
 
Samedi 6 juin 2015

Essais qualificatifs
Les essais qualifs se déroulent en 2 parties. La sélection des 12 pilotes les plus rapides puis la super pole pour les places sur la grille de départ. J'assure donc un 6e temps pour la sélection en pensant améliorer pour la super pole. Malheureusement, un mauvais choix de pression des pneus ne me permet pas de faire mieux. De plus, un drapeau rouge à 2 minutes du terme de la séance a mis fin à mes espérances.
 
Nous sommes un peu déçus du résultat mais la course est longue.
 
Course 1
Après l’abandon dès le tour de mise en grille de Christophe BOUCHUT, je prends un bon départ qui me permet d’être 3e dès le 1er virage, comme la saison dernière je suis bloqué derrière Eddie CHEEVER qui manque de rythme et Nicolo ROCCA s’envole devant, pas pour longtemps car il part à la faute après 5 tours.
Je mets la pression sur CHEEVER, mais la boîte de vitesses commence à faire des siennes et j’ai de plus en plus de mal à rentrer la 2, du coup je commets une faute qui permet à Romain IANETTA de passer, 1 tour plus tard CHEEVER rate un freinage et ROMAIN en profite pour prendre la tête.
Il reste 10 tours quand le safety-car entre en piste et c’est une bonne chose pour moi car sur la relance je prends la 2e place pour ne plus la quitter. La course aura été très intense avec Ander VILARINO dans mon pare-choc jusqu’à l’arrivée.
Vu la qualif, c’est vraiment un bon résultat mais la voiture a manqué cruellement de motricité et il nous faut trouver le meilleur réglage pour demain ou je partirai de nouveau 6e.
 
Dimanche 7 juin 2015
 
Course 2
La course du dimanche sera bien plus courte. Je m’accroche dès le 2e virage avec ROCCA, je perds tout l’avant de la voiture et les réparations me font perdre 1 tour. De plus, je prends un drive through immérité puisque ROCCA, en changeant de ligne de course, vient me percuter, ceci ne change pas grand chose tant la voiture était endommagée.
 
Voilà le 2e incident de la saison, je me retrouve à 36 points du leader et je n’ai vraiment plus le droit à l’erreur si je veux garder mes chances au championnat.
 
Rendez-vous à TOURS les 27 et 28 juin pour la dernière manche avant les finales.
 
FRED
 


Venray 2015

Ce circuit est un ovale à l’américaine de ½ mile avec des virages relevés à 23°.
Les essais libres, les qualifs et la première course ont lieu le samedi, la deuxième le dimanche.
 
Samedi 23 mai 2015
 
1er séance d’essais libres :
30mn à me bagarrer  contre un sous virage persistant mais je suis à 9 centièmes du meilleur temps, je pense que l’on va améliorer dans la seconde séance.
 
2e séance d'essais libres :
C’est plus compliqué car entre la sortie des essais libres 1 des élites 2 et les essais libres 2 des élites 1, nous avons 10 mn pour faire le plein et changer les pneus. Notre voiture revenant au parc dans les dernières, l’équipe n’a pas eu le temps de tout faire dans le délai imparti.
Je me suis donc retrouver avec une dizaine d’autres coincé derrière les barrières d’accès.
Je n’ai pu faire que 2 tours suite à un drapeau rouge qui nous a permis d’accéder à la piste.
 

Essais qualificatifs 
Dès le départ, d’importantes vibrations dans le train avant rendent la voiture difficile à piloter.
Je fais le 4e temps à 3/10e. Après vérifications ces vibrations étaient dues à la perte d’huile du boîtier de la direction assistée.
 
 
Course 1 
Je prends un bon départ et je suis 3e derrière Anthony KUMPEN et Nicolo ROCCA. Peu après la mi-course, la n° 8 d’Hugo BEC, en perdition, fut heurtée par Anthony qui vit sa course s’arrêter là.
Je me suis donc retrouvé 2e et au restart, malgré ma mauvaise position à l’intérieur, je réussis à conserver cette position jusqu’au drapeau à damier.
Je n’étais pas le plus rapide puisque je ne réalise que le 6e temps en course. Je termine 2e et très content de ce résultat. Pour la course 2, je partirai de la 3e ligne.
 
Dimanche 24 mai 2015
  
Warm UP 
Ulysse ayant un peu froissé la voiture à la fin de la course Elite 2, les mécaniciens eurent une nuit très occupée pour la remettre en état.
Ce qui fut plutôt bien fait puisqu’Ulysse réalisa le meilleur temps de son Warm UP.
 
Course 2 
Ma position sur la 3e ligne extérieure me permet de prendre un très bon départ puisque je suis 2e après le premier tour.
Je conserve cette position pendant 45 tours avant que les drapeaux jaunes ne soient agités. Au restart sur la ligne intérieure, je n’ai rien pu faire contre ceux de la ligne extérieure et je finis 4e, dépité.
Mais avec mes 2e et 4e places je fais partie des meilleurs scores du week-end.
 
Vous retrouverez bientôt le résumé du week-end de Brands Hatch qui s’est déroulé les 6 et 7 juin et pendant lequel j’ai terminé 2e de la course 1 et 16e de la course 2.
 
FRED

Valencia 2015

Après une longue intersaison VALENCIA nous accueille comme la saison dernière, pour la 1ère manche du championnat.
 
Un circuit rapide et technique apprécié par la plupart des pilotes car il offre toujours des courses disputées avec beaucoup de dépassements.
 



Jeudi 23 avril :

La journée est consacrée aux essais libres avec 7h de roulage afin de régler la voiture, une journée qui paraitra bien courte vu les difficultés que nous rencontrons à régler l’auto, beaucoup trop de survirage en entrée de courbe que nous ne parvenons pas à améliorer…
 
Vendredi 24 avril :

Nous avons encore 2 séances de 30mn avec un train de pneus neufs. En milieu de 2e séance la performance n’étant toujours pas là je décide de remettre beaucoup de freins sur l’avant pour essayer de contrer le survirage en entrée, je gagne tout de suite 7 dixième au tour…
 
Voilà comment perdre 2 journées d’essais sur un simple mauvais réglage de freins… Je m’en mords encore les doigts.
 
Samedi 25 avril :

Pour la qualif, nous sommes plutôt confiant mais malheureusement je n’arrive pas à refaire mon temps des libres et je ne signe que le 6ème temps, nous sommes trop éloignés de nos réglages de base dû à la mauvaise répartition des freins des libres et de plus cette année nous avons de nouveaux pneus…Revenir complètement à notre base de l’année dernière aurait été un pari trop risqué.
 
Je pars donc 6e et après un départ limite raté, je me bats avec ANDER lorsque mon spotter m’annonce safety car. Je ralentis donc mais je suis l’un des seuls à le faire du coup, 3 pilotes me doublent sous drapeaux jaune… Pendant les tours de safety car, mon spotter FRANCK demande au directeur de course de repositionner les pilotes à leur place sur la grille. Sa demande n’est pas suivie d’effet et la course est relancée. Je suis en 8e position, là où ça peut faire mal. C’est le cas, la sanction ne se fait pas attendre et dès le premier freinage un concurrent me percute, me casse la jante, un pneu éclate et m’arrache la durite de frein.
Je rentre au stand persuadé que la course est finie, c’était sans compter sur mes mécanos qui me réparent les freins et l’auto en 20mn ce qui me laisse 5 tours pour essayer de faire un bon temps et du coup de pouvoir avoir une bonne position pour la course 2.
Grace à eux je réalise le 2e temps qui me permet de partir en 1ère ligne pour la course du dimanche.
 
Dimanche 26 avril :

La course sera meilleure pour moi et après une super bataille avec ANTHONY KUMPEN je finis 2e derrière ANDER VILARINO qui était vraiment intouchable sur son circuit favori.
 
Voilà, comme d’habitude je ne finis pas la 1ère manche du championnat mais malgré tout c’est mon meilleur début de championnat depuis que je suis en NASCAR.
 
Je ne suis pas content de moi sur ce week-end. Mon mauvais feeling avec les freins nous a fait perdre beaucoup de temps et de performance, par contre mon équipe a été au top et je suis très heureux de leur offrir un podium pour notre 1er week-end ensemble.
 
Rendez-vous à VENRAY les 23 et 24 mai pour le 1er ovale de la saison sur un circuit qui semble magnifique.
 
FRED
 


C'est reparti !!!

C'est ce week-end que la compétion reprend à Valencia (Esp).

Qualif :
Samedi 25/04 à 9h40

Course 1 :
Samedi 25/04 à 13h05

Course 2 :
Dimanche 26/04 à 14h00

Vous pouvez suivre les résulats :
- en live timing : www.circuitvalencia.com/crono-online/
- en live streaming : www.fanschoice.tv
 
A bientôt
 
FRED

La nouvelle saison s'annonce...

Cette nouvelle année a malheureusement commencé par la disparition de Jean-Pierre BELTOISE que je côtoyais et respectais, père de mes amis Anthony et Julien, avec qui je partage la tristesse.
 
Je souhaite à tous santé, bonheur et réussite pour 2015.
 
Pour cette année, je continue avec plaisir en NASCAR WHELEN EURO SERIES.
J’ai signé avec le team RDV COMPETITION basé à CHARTRES (28) et managé par Franck VIOLAS.
 
Claude GALOPIN sera à nos côtés, ce qui compte beaucoup pour moi.
 
Je pense que cette saison s’annonce plutôt bien, nous avons une très bonne équipe, un très bon ingénieur et du bon matériel.
 
Les règlements sportifs et techniques 2015 amènent des améliorations qui permettront d’avoir, je l’espère, un contrôle plus strict du respect de ces règlements, donc une meilleure équité sportive.
 
Seules 28 voitures seront autorisées à participer à la NASCAR WHELEM EURO SERIE, la mienne portera le n° 3.
 
Pour gagner il faut un peu de chance. J’espère que cette année 2015 j’en aurai suffisamment.
 
A bientôt
 
FRED

Le Castellet - 24/26 octobre 2014

Je suis invité par Pierre TANTOT patron de la société ELLIP 6 pour piloter leur Supertourisme en championnat de France sur le circuit du CASTELLET. Mon ami Seb CABIROU est mon coéquipier pour la course d’endurance.
 
Vendredi
 
La séance d’essais libres dure 20 minutes soit 10 minutes chacun.
C’est un peu juste pour la comprendre mais il faut faire avec, 2’8 s des temps, les réglages châssis sont perfectibles et la compréhension du fonctionnement du moteur 2 litre turbo tarde à venir, quelques explications seront nécessaires.
Les essais qualifs sont moyens avec le 6ème temps à 1 seconde pile de la pôle. J’ai l’impression que le moteur manque de puissance et que quelques améliorations sont à apportées sur le châssis.
SEB fait le 8ème temps de sa session.
 
Samedi
 
Courses Sprint 30’
 
En partant 6ème sur la grille j’espère bien m’amuser et remonter dans le classement. Malheureusement si le comportement de l’auto s’est amélioré je n’arrive pas à suivre dans les parties rapides. Je reste donc 6ème en réalisant malgré tout le 5ème temps.
SEB en partant 8ème des pilotes B finit 7ème.
 
Dimanche
 
Course d’endurance 45’
 
Nous partons depuis la 3ème ligne avec beaucoup d’espoirs, quelques explications complémentaires sur le mode de fonctionnement du moteur nous permettent d’envisager une belle place.
Sauf que dès le départ SEB se fait percuter et repart derrière tout le peloton nous sommes donc 18ème et bons derniers. SEB entame une remontée qui lui permet de me laisser le volant en 13ème position.
Dès la prise en main de l’auto et en mettant en pratique les explications données, je sais que ça fonctionne mieux, je m’amuse vraiment beaucoup au volant, c’est une super auto qui permet d’aller vite, de freiner tard et d’enrouler les virages d’une façon extra.
Nous terminons 5ème avec le 3ème temps et surtout avec une série de derniers tours en 1’26"7 réguliers à 2 dixièmes du meilleur tour.
C’est vraiment un championnat à suivre car les courses sont spectaculaires et les autos sympas à piloter.
 
J’espère pouvoir participer à une ou plusieurs courses l’année prochaine.

A bientôt

FRED

Le Mans 2014

Séance d’essais du vendredi 3 octobre
 
Pour la dernière fois de la NASCAR WHELEN EUROSERIES la finale se déroule sur le circuit du MANS car dès la saison prochaine celle-ci aura lieu à ZOLDER en BELGIQUE.
 
Le temps est mitigé comme toujours en cette saison dans la SARTHE, la compétition s’annonce disputée avec 5 pilotes en lice pour le championnat.
 
Pour nous, la situation est simple, avec 23 points de retard sur ANDER VILARINO, il faut absolument gagner le samedi pour garder nos chances au championnat.
 
Après MAGIONE, nous avons décidé de faire une journée d’essais une semaine avant le meeting du MANS afin de comprendre notre manque de performance en ITALIE. CLAUDE GALOPIN est en transit entre les USA et le JAPON mais nous apporte beaucoup par téléphone. La journée se passe plutôt bien malgré quelques crevaisons et nous solutionnons certains problèmes.
 
 
Vendredi
 
Il fait beau pour les essais libres, les 2 séances ne nous donnerons aucune info car la 1ère est entrecoupée de drapeaux rouges et ne me permet que de roder les freins tandis que la seconde pour laquelle nous avions monté un train de pneus neufs, nous découvrons une jante fissurée ce qui nous stoppe la séance après 3 tours.
 
Samedi
 
La piste est mouillée et c’est donc en pneus pluie que la qualif se passe, pas très bien pour nous car je ne réalise que le 5e temps. La voiture a un comportement bizarre et différent dans les droites ou les gauches. Depuis l’ITALIE, c’est la même chose et nous n’en trouvons pas la cause. Nous sommes déçus surtout que la saison dernière dans les même conditions nous avions fait la pole avec plus de 2s d’avance.
Cependant c’est en 1ère ligne que je prendrai le départ, beaucoup de concurrents ont été sanctionné pour n’avoir pas respecté la ligne de course.
 
La piste a séché pour la 1ère course et je prends un très bon départ, je passe VILARINO dès la ligne droite pour prendre la tête. Durant les 3 tours suivants, je maintiens l’écart à 1,5s avant que le safety car n’intervienne.
Je prends de nouveau un bon restart, nous sommes à la mi-course et je la contrôle avec 2s d’avance quand mon pédalier casse et me fait perdre l’accélérateur qui se retrouve derrière les pédales de freins et d’embrayage. VILARINO et CHEEVER me passe avant que je ne trouve la solution en appuyant sur le câble avec mon talon, j’arrive à faire  2 tours dans cette situation avant que celui-ci ne se détende m’obligeant à finir la course en seconde à 80km/h.
 
Voilà le championnat est  fini pour nous à cause d’une pièce que personne n’avait cassée depuis la création de cette auto. C’est comme ça, on ne peut rien y faire mais on est tous dégoutés de perdre la course et le titre de cette façon.
 
Dimanche
 
Je pars 5e sous une fine pluie et après une belle bagarre je termine 3e.
 
La saison 2014 se termine pour nous sur une grosse déception et une 4e place au championnat loin de nous satisfaire. Je vais devoir trouver un nouveau TEAM pour la saison prochaine si je repars en NASCAR WHELEN EUROSERIES, je vous tiendrais au courant sur ce site.
 
Salut à tous.
 
FRED

Magione 2014

1ère course des phases finales du championnat le petit circuit de MAGIONE (2,5 km) lance le début des playoff ou les points compteront double.
 
MAGIONE est un circuit très sinueux où les virages se négocient sur le 1er ou le 2nd rapport.
 
Les essais libres sont très compliqués pour nous, la piste n’a aucun grip et notre set up prévu pour ce week-end ne convient pas du tout, de plus CLAUDE GALOPIN n’est pas là.
Avec FABIEN, nous cherchons des solutions durant la journée sans jamais trouver un équilibre convenable, nous arrivons à joindre CLAUDE par téléphone aux USA et partons sur un autre réglage pour la qualif.
 
Apres 15mn de qualif nous finissons 4e à 2 dixièmes de la pole, pas si mal vu qu’on était à 1s en libres et la voiture semble assez bonne pour jouer les premiers rôles pour la course.
 
La 1ère course connaît un départ compliqué avec 2 safety car de suite dans le 1er tour, partant de l’extérieur GARCI parvient à me dépasser lors du 3e départ et je me retrouve 5e.
La course est vraiment dure pour nous, je ne suis pas du tout dans le rythme des leaders et c’est en 5e position que je franchis la ligne à 12s de VILARINO.
C’est la 1ère fois que l’on fini aussi loin de la gagne et l’on se rend compte que le fait de ne pas avoir roulé le mercredi comme tous les pilotes jouant le championnat nous portent vraiment préjudice sur une piste aussi atypique que MAGIONE.
 
Pour la 2e course, nous avons encore modifié le set up et décidons de partir avec des pressions très basses.
Je pars 6e dans cette course et après un bon départ je me retrouve 4, la voiture semble plus efficace que la veille et je parviens à suivre le rythme. Après 5 tours, DE LORENZI casse son moteur et je me retrouve 3e.
Je suis à 4s des leaders et cet écart se réduira à 2s en franchissant la ligne surtout grâce au combat entre CHEEVER et VILARINO plutôt qu’aux performances de l’auto qui, certes, est plus efficace que samedi mais pas assez pour jouer la gagne.
 
Week-end compliqué donc ou VILARINO prend la tête du championnat avec 12 points d’avance sur KUMPEN, 21 sur GARCIA et 23 sur moi, rien n’est perdu mais il va falloir faire 2 bonnes courses au MANS pour gagner le championnat.
 
Rendez-vous les 11 et 12 Octobre au MANS pour la finale
 
Fred
 

Watkins Glen 2014

A peine le temps de me remettre du jetlag qu’il me faut relater mon séjour aux ETATS UNIS.
J’ai participé à la course K&N Pro Series East sur le circuit routier de WATKINS GLEN (état de NEW YORK).
 
Ander VILARINO est avec moi dans le team TWR et ce programme a été organisé par le TEAM FJ, les voitures sont superbes.
 
La première journée est consacrée à la position de conduite et caser mes 1,90m n’est pas facile, j’ai le volant entre les genoux et à 10 cm du torse, va falloir s’y faire.
 
Quelques tours sur un petit ovale nous permet de mieux connaître les voitures, la mienne est une Chevrolet IMPALA, celle d’ANDER, une Dodge CHARGER, même puissance moteur de 620 HP, même poids 1600 kg.
 
Tout se déroule vendredi : essais libres 1, essais libres 2, essais qualifs et course de 51 tours.
 
Dès les libres 1, les problèmes commencent, pas de puissance, problèmes d’alimentation d’essence qui me poursuivront toute la journée malgré le travail acharné de mes mécanos.
 
J’ai fait une dizaine de tours à 6 secondes des temps, j’ai passé mon temps aux stands sans pouvoir faire les réglages châssis et sans apprendre le circuit. Frustrant !!
 
Les libres 2, 1h20 comme la première séance, se passent à peu près de la même façon sauf qu’en fin de séance je récupère quelques accessoires de la voiture d’ANDER tel que le carburateur et calculateur, car il a tapé et la voiture n’est pas réparable pour les qualifs. C’est mieux, mais toujours pas ça. Je fais 8 tours, pas assez pour faire des réglages châssis.
 
Les qualifs se déroulent exactement de la même façon avec des problèmes récurrents d’alimentation d’essence et évidemment je termine bon dernier. Faut quand même avoir le moral !
 
Pour la course je ne me fais aucune illusion car entre qualifs et course on ne peut pas intervenir sur la voiture alors advienne que pourra. Je me dis simplement que si ça rame vraiment trop j’arrêterais.
 
Je me traine quand même 25 tours, en queue de peloton je ne suis pas très rapide mais les pneus et les freins sont préservés. Pour les pneus ça ne sert à rien car ils seront changés dès le 25e tour.
 
Les réglages châssis sont approximatifs et le comportement s’en ressent mais j’arrive à suivre, je freine tard, je ressors des courbes le mieux possible mais je me fais déposer dans les lignes droites et les grandes courbes rapides.
 
Malgré tout, à la faveur des drapeaux jaunes, des restarts et des incidents, je réussis à finir 12e en perdant 2 places dans le dernier tour à cause de coupures moteurs.
 
Le bilan de cette aventure est malgré tout positif car nous finissons à une place honorable.
C’est une approche sympa de la course, le team TWR et le team FJ ont vraiment tout fait pour que nous soyons compétitifs, malheureusement, nous n’avons pas pu résoudre tous les problèmes en une seule journée, la leçon qu’il faut retenir de cette expérience est qu’il est nécessaire de prendre contact avec le team local et la voiture plus en amont de la compétition de manière à résoudre tous les problèmes avant la journée de compétition.
 
Je suis prêt à repartir l’année prochaine si mes sponsors me suivent avec j’espère de meilleurs résultats.
 
Je remercie la NASCAR WHELEN EURO SERIES, le TEAM FJ et le TEAM TWR pour cette expérience.
 
A bientôt à MAGIONE
 
FRED

Nürburgring 2014

Dernière course avant les phases finales où les points compteront double. Le NURBURGRING nous accueille au sein du championnat d’Europe de camions qui devrait voir la venue d’un grand nombre de fans.
 
C’est sur le «petit» circuit de 3,6km que la course se déroulera, c’est un week-end important pour nous car il ne faut pas arriver avec trop de points de retard avant les finales.
 

Les essais libres et la qualif se déroulent le vendredi en raison d’un grand nombre de manches camion.
 
Vendredi :
 
Les 2 séances de libres se passent bien avec le meilleur temps dans la 1ère et le 3e dans la seconde mais la piste est très glissante comme toujours lorsque les camions roulent et il faut quand même faire quelques ajustements afin d’avoir une auto un peu mieux équilibrée.
 
Il fait très chaud pour la qualif (33°C) et les 15 min. pour faire un temps vont s’avérer compliquées pour moi. Je fais une faute dans mon 1er tour et je mets 2 tours à trouver un tour clair, peine perdue car CHEEVER décide de me bloquer dans le dernier secteur. Il ne reste qu’un tour et une incompréhension avec HUGO BEC va me faire rater ce dernier. Pas très grave pour moi mais bien plus pour lui qui part dans le rail a plus de 200km/h. Heureusement plus de peur que de mal et il pourra prendre le départ de la 1ère course.
Malgré tout je fais quand même le 3e temps alors que nous avions, je pense, l’auto pour faire la pole.
 
Samedi :
 
La température est toujours aussi chaude et le départ est donné devant un public nombreux.
VILARINO est en tête devant GARCIA, moi et KUMPEN. Rapidement je me rends compte que je suis très limite en moteur, je n’arrive pas à prendre l’aspiration et les 2 grandes lignes droites me font perdre une dizaine de mètres, je parviens cependant à suivre le rythme car en châssis l’auto est bien. GARCIA arrive à passer ANDER VILARINO, quant à moi, la température d’huile est trop haute et cela commence à m’inquiéter. Je décide donc de baisser un peu de rythme d’autant que mon avance sur le 4e est assez importante.
La course se termine sous safety-car et je me contente de cette 3e place.
 
FABIEN (mon mécano) et CLAUDE GALOPIN (mon ingé) ont beaucoup travaillé le samedi soir pour comprendre d’où venait ce manque de puissance, surtout que le moteur a été révisé avant la course de TOURS. Ils ont changé le radiateur d’huile et refait tout le système de refroidissement.
 
Dimanche :
 
Grace à mon 2e temps à la course du samedi, je m’élance en 1ère ligne au côté d'ANDER VILARINO. Je ne prends pas un bon départ et je me retrouve 3e au 1er virage.
Le moteur n’est toujours pas top mais c’est bien moins pire que samedi et je ne perds pas beaucoup dans les lignes droites. Devant moi la bataille est âpre entre les espagnols. ANDER VILARINO termine dans le rail, la course est finie pour lui ce qui me permet de doubler GARCIA et de prendre la tête.
Après 3 tours de safety-car la course est relancée et je parviens à garder mon leadership. La voiture est vraiment parfaite et je parviens à couper la ligne d’arrivée avec 4s d’avance devant GARCIA et KUMPEN.
 
1ere victoire de la saison pour moi et dernière course pour CLAUDE GALOPIN pour cause de WEC avec PROSPEED, c’est vraiment génial de lui offrir la victoire pour son dernier week-end avec nous.
 
Nous repartons d’Allemagne à la 4e place du championnat mais à seulement 10 points du leader KUMPEN, 3 points d’ANDER VILARINO et 2 points de GARCIA.
 
Merci à CLAUDE, FABIEN, NICO et LULU pour tout le boulot accompli.
 
Rendez-vous à MAGIONE (Italie) pour les demi-finales.
 
FRED

Tours 2014

Doté d’un nouveau virage relevé, le circuit de Tours marque la mi-saison du championnat. Avec 2 victoires la saison dernière nous espérons faire aussi bien et combler le retard au classement du championnat.
 
Le temps s’annonce mitigé et nous pourrions bien rentrer dans l’histoire de la NASCAR en disputant la 1ère course sous la pluie sur un ovale.


 
Vendredi

Les 2 séances d’essais libres se déroulent plutôt bien avec le 4e puis le meilleur temps. Nous avons pu découvrir la piste en 2e séance sous une forte pluie et le grip est vraiment impressionnant dans les virages avec des chronos à moins de 2s des chronos sur piste sèche.
 
Samedi

La qualif est très différente des circuits routiers avec 2 tours lancés et la piste libre de tout concurrent. Vu la météo grisâtre et une piste glissante ma place de 7e (tirée au sort) au départ de la qualif n’est pas vraiment la meilleure sur un circuit qui risque de sécher, il me faut faire un tour parfait pour partir devant.
J’arrive à réaliser un très bon temps qui me permet de conserver la pole jusqu’au passage du dernier concurrent (CHEEVER) qui parvient à faire mieux, nous sommes quand même satisfait la 1ère ligne ce n’est pas si mal…
 
Il fait beau ce samedi pour le départ et après être resté 2 tours derrière CHEEVER, je parviens à trouver l’ouverture. Je roule en tête pendant 35 tours avec une petite avance d’une seconde, la voiture est parfaite et la victoire semble à portée mais voilà sur un ovale on ne roule jamais tout seul et en doublant les retardataires un crash se produit juste devant moi que je ne peux éviter, le choc est violent et les dégâts importants, je continue malgré le train avant faussé et des débris qui bouchent les entrées d’air. Conséquence : une température moteur dans le rouge pendant toute la fin de la course. Cependant, j’arrive à tenir la tête pendant encore une vingtaine de tours, mais la voiture est bien moins efficace et je ne peux lutter jusqu’à la fin. VILARINO et CHEEVER passe à 15 tours de l’arrivée, l’abandon n’était vraiment pas loin.
 
Dimanche

La pluie s’invite pour une course qui sera bien plus limpide pour moi mais où la voiture sera moins efficace que sur le sec. Parti 3e, c’est en 4e position que je franchirai l’arrivée, la motricité m’a fait défaut tout le long de la course.
 
Un week-end mitigé pour nous mais nous marquons pas mal de points ce qui nous permet de revenir à la 4e place du championnat. La suite dans 15 jours au Nurburgring pour la dernière course avant les playoff.

Brands Hatch 2014

Après le meeting de VALENCE, je compte beaucoup sur celui de BRANDS HATCH, où j’avais fait la pole la saison dernière, pour remonter au championnat.
 
Vendredi

Les essais libres se passent plutôt bien je suis toujours dans les 3 meilleurs temps mais le moteur donne quelques signes de faiblesse et la voiture survire beaucoup sur ce tracé sinueux et court (1,9 km).
 
Samedi

Pour la qualif nous pensons avoir résolu les problèmes moteur grâce à un réglage de carbu et CLAUDE, mon ingénieur, a travaillé sur le set up pour stabiliser l’auto.
 
Avec 15 mn de qualif, 27 autos et des temps au tour dans les 49s, il est difficile de trouver un tour clair, je fais tout de même le 2e temps à 13 millième de CHEEVER Jr et VILARINO est 3e.
 
Après avoir perdu son 2e temps pour avoir doublé sous drapeau jaune VILARINO me cède sa place en 1ère ligne au côté de CHEEVER Jr.

La course ne sera pas très intéressante, je reste collé au pare choc de CHEEVER Jr sans possibilité d’attaque, mon moteur étant un peu léger. Je finis donc 2e et signe mon premier podium de la saison.
 
Le point noir de cette 1ère course est que je ne réalise que le 7ème temps je vais donc partir loin dimanche. VILARINO, quant à lui, réalise la pole.
 
Dimanche

La course sera plus animée avec beaucoup de dépassements dans le peloton, je finis à la 6e place, après être passé par la 10e position, toujours en proie à un moteur faiblard qui ne me permet pas de tenter des dépassements.
 
Ce fut tout de même un bon week-end nous remontons 6ème au championnat, le moteur sera révisé pour TOURS où j’espère bien refaire les mêmes courses que la saison dernière.
 
A bientôt
 
FRED

Valencia 2014


Jeudi : journée d'essais libres


Beaucoup de problèmes mécaniques ont perturbé cette journée et nous n'avons pu faire qu'une quinzaine de tours et beaucoup de mécanique... Inutile de songer aux réglages châssis, nous verrons plus tard quand la voiture fonctionnera correctement.



Vendredi

C'est toujours la galère pour les 2 heures d'essais libres mais nous progressons, ce n'est pas encore suffisant car nous sommes en  milieu de grille.

Samedi : essais qualifs et 1ère course élite

Malgré des réglages châssis à parfaire, nous sommes à la 6e place à 240 millièmes de la pole... Pas terrible...
Le PK CARSPORT mobilise la 1ère ligne et les anciens tels VILLARINO (7e), ZIMMER (9e) ne sont pas satisfaits de leur performance.
Pour la course, après un départ correct, j'occupe la 5e position après le 1er tour mais dans le 2e, l'arbre de transmission casse. Je termine dernier et le plus grave, je n'ai pas de temps pris en compte pour dimanche, je partirai donc en dernière position.
VILLARINO qui, lui, se fait sortir dans le 2e tour, repartira en pole car il a réalisé le meilleur temps en course malgré sa 25e place.

Dimanche

En partant dernier, il faut absolument remonter sans se faire accrocher. Je n'ai pas mal réussi car je termine à la 5e place à 1 dixième du 4e avec le 4e temps en course. Encore quelques réglages et la voiture sera au point. VILLARINO gagne la course 2 et ZIMMER termine loin après un contact alors qu'il avait gagné la course 1.
LONGIN et KUMPEN sont en tête (PK CARSPORT). A nous d'aller les chercher.

A bientôt à BRANDS HATCH les 7 et 8 juin.

Fred

Caméra embarquée course 2 :

News


Le 19 mars, toute l'équipe de STILL RACING s'est retrouvée à NOGARO pour une séance d'essais.

Ce fut l'occasion de prendre possession de ma nouvelle voiture dont la livrée n'est pas encore définitive.

Avec Claude GALOPIN, notre ingé, nous avons parcouru toute une gamme de réglages. Nous sommes parvenus à quelque chose de satisfaisant à peaufiner pour les autres courses.

34 voitures sont prévues au départ. Quelques nouveaux teams avec des pilotes reconnus vont donner un intérêt supplémentaire à cette saison.

A voir à VALENCIA le 12 avril.

Les 21 et 22 mars, sur le circuit BUGATTI du Mans, j'ai eu le privilège de piloter une barquette CATERHAM. Ce fut du plaisir pur même s'il m'était impossible d'aller chercher les limites car je n'ai fait que des baptêmes mais cette voiture a du potentiel. Le seul problème était de piloter sans baquet et que le corps s'en souvient.

A bientôt.

Fred

News

Salut à tous,

J'ai ressigné pour cette saison avec Eric HELARY et STILL RACING en NASCAR WHELEN Euro Series.

De nouveaux concurrents de renom arrivent tels Christophe BOUCHUT, Mathias LAUDA ou encore Eddie CHEEVER III... La compétition sera rude et intéressante.

Je vous retrouve donc à Valence (Esp.) pour la 1ère course le 12 avril 2014 avec la voiture n°12.

A bientôt.

Fred

Le Mans 2013

La finale du championnat se déroule sur le circuit du Mans ou les points seront comme à Monza doublés.
Avec 34 points de retard sur VILLARINO et 1 d'avance sur ZIMMER, le championnat reste ouvert même s'il me faudra beaucoup de chance pour être champion.

Pour mon coéquipier Joaquin la semaine à été difficile suite au décès de son père, il n'est pas au circuit le vendredi et c'est donc seul que je participe aux 2 séances de libre sur une piste détrempée…
Avec le 1er et le 3eme temps des libres nous sommes plutôt confiants, la voiture est bien équilibrée et si le temps reste humide samedi la voiture devrait être rapide.

Samedi pour la qualif le temps est gris et le circuit mouillé, je parviens à trouver des lignes efficaces rapidement et je réalise ma 4e pole de la saison qui me voit ainsi gagner une magnifique montre RAW pour le pilote ayant obtenu le plus de pole dans l'année.

Pour la course le circuit a séché et je prends un bon départ pour garder la tête dans le 1er tour sous la pression de GARCIA, nouveau venu dans le championnat, après 2 tours je parviens à créer un écart pour m'échapper et couper la ligne d'arrivée avec 14 secondes d'avance. Je reprends 14 pts à VILLARINO qui finit 4e.

Pour la 2e course, c'est en 1ère ligne que je m'élance au coté de VILLARINO, il faut absolument que je gagne aujourd'hui pour garder un espoir pour le championnat… Apres un bon départ je prends la tête pour une course qui ne durera que 10 tours. Après 2 gros crashs, la course est interrompue au drapeau rouge et je gagne ma 4e course de la saison.
VILLARINO termine 5e et gagne le championnat pour 4 pts.

Voilà qui sonne la fin de la saison 2013, riche en pole, victoires et podium. Avec Joaquin GABARRON, nous gagnons le championnat team, il gagne le trophée Gentleman.

Merci à toute l'équipe RAPIDO RACING by STILL de m'avoir fourni une voiture si efficace toute la saison.

Rendez vous en 2014 certainement en NASCAR

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

Monza 2013

Première course des play off sur le circuit de MONZA, une piste très rapide ou les autos sont équipées d'un pont plus long de façon à avoir une meilleure vitesse de pointe (260 km/h ).

Lors des 2 séances d'essais libres, l'auto se comporte plutôt bien malgré des problèmes de freins dus aux fortes températures sur les gros freinages du circuit, c'est un problème que nous allons trainer tout le week-end sans jamais trouver la solution.

La qualification du samedi matin nous permet de réaliser le 2e temps mais loin d'ANDER VILLARINO (9/10e), la voiture est très vive dans les virages rapides et manque de grip sur l'ensemble du tracé. Nous sommes déçus car depuis DIJON nous avions toujours été assez proches de la pole quand nous ne la faisions pas.

La piste est sèche pour cette première course et je m'attends a ce que ce soit compliqué vu la différence de chrono avec ANDER. Après un départ correct je parviens à suivre le rythme du leader assez facilement dans le 1er tour et je prends la tête dans le 2e pour la garder environ 3 tours avant qu'ANDER ne décide de la reprendre pour ne plus la quitter jusqu'à l'arrivée.
Il était bien plus rapide que nous lors de cette 1ère course et il va falloir trouver quelques solutions pour rendre la voiture plus performante pour celle de dimanche.

Dimanche le temps n'est pas au beau fixe et la piste reste bien humide sur certains endroits. Après avoir apporté quelques modifications sur ma CAMARO et choisi de garder les pneus slick, la course est lancée pour ce qui sera la manche la plus disputée de la saison avec une piste a moitié sèche et un peloton de 4 pilotes en lice pour la victoire jusqu'au drapeau à damiers.
Après le départ où ANDER coupe la chicane, je prends la tête durant 4 tours avant de faire une grosse faute sur un freinage, dommage car j'avais réussi à prendre une bonne seconde d'avance sur le groupe de chasse. Je me retrouve donc à batailler avec VILLARINO, ZIMMER et IANNETTA durant toute la course.
Trop de choses se sont passées pour tout vous raconter en détail. Entre les freinages ratés, les chicanes coupées et les bacs traversés mais ce fut de loin une des courses les plus sympas de toute ma carrière et je finis à une belle 2e place derrière ZIMMER et devant VILLARINO.

La grande finale aura le lieu au MANS ou les places seront chères pour terminer sur le podium du championnat.

A bientôt

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

Tours 2013

La 4e manche du championnat se déroulait à TOURS en plein milieu du FESTIVAL AMERICAIN.
La piste est un ovale de 620m de long disposant e 2 virages dont 1 banking incliné à 9°.

La journée du vendredi est réservée aux essais libres et dès le début des séances, la voiture s'est montrée très rapide et nous réalisons les meilleurs temps dans chaque séance.
Malgré une piste très courte, c'est un circuit très physique où l'on ne peux jamais se reposer, les 100 tours de chaque course risquent d'être difficiles, d'autant que la chaleur est écrasante.

Samedi pour les qualifs, les règles ont un peu changé et c'est un par un que nous prenons la piste pour 2 tours chrono. La voiture est, comme hier, parfaite et je réalise la pole devant ERIC HELARY, mon team manager. La pole c'est bien mais sur un ovale, elle revêt beaucoup moins d'importance que sur un routier.

Je m'élance donc en pole pour une course qui durera finalement 108 tours tant les safety car ont été nombreux mais durant laquelle je n'aurais jamais perdu mon leadership.
Je gagne ma 1ère course de la saison, tout le team est aux anges et le travail fourni depuis le début d'année commence à payer.

Je réalise de nouveaux la pole le dimanche matin et après avoir bataillé ferme dans la 2e course, je passe la ligne en vainqueur alors que je suis redescendu à la 3e place, ERIC HELARY ayant profité du dépassement des attardés pour me doubler.

Un week-end parfait pour le team et pour moi; merci à l'équipe de m'avoir donné une voiture si rapide.

Rendez-vous à Monza

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

Brands Hatch 2013

La 3e manche du championnat se déroulait sur le circuit de Brands Hatch en Angleterre, célèbre " short track " très vallonné où les courses furent très disputées.

Les essais libres du vendredi ne se sont pas passés pas pour le mieux. La voiture ne me plaisait pas, elle rebondissait beaucoup du train arrière dans les rapides et le survirage était omniprésent partout.

Pour les qualifs nous avons décidé de tout changer, barre antiroulis et amortisseurs arrières. Un choix qui va s'avérer judicieux car j'ai réalisé ma 1ère pole de la saison, merci encore à Claude GALOPIN mon ingénieur et à toute l'équipe qui ont su modifier la voiture de la meilleure façon possible.

Je m'élançais donc en tête de la 1ère course et après un bon départ je gardais ma place et contenait Ander VILARINO pendant la 1ère moitié de la course. Un débris sur la piste a occasionné l'entrée du Safety car et à la relance je restais devant pendant 2 tours avant qu'un autre safety ne rentre en piste pour une voiture en tête à queue. Je repartais de nouveau en tête mais pas pour longtemps cette fois car Romain IANNETTA rata son freinage en bout de ligne droite, me percutait et m'envoyait hors de la pise… je repartais 6ème à 5 tours de l'arrivée pour finir 4 puis sur le podium, suite à la pénalité infligée à Romain pour son erreur.

Bon que dire a part que j'étais dégoûté...

La 2ème course sera plus limpide, après être parti 2ème je finissais la course à la même place non sans avoir tout tenté pour la gagner mais le coéquipier de VILARINO n'ayant bouclé qu'un tour dans la course Open, sa voiture disposait de pneus bien plus frais que les miens et la course était de ce fait presque perdue d'avance.

Un week-end mitigé où nous aurions mérité la victoire vu tout le travail effectué par l'équipe, nous avions la meilleure auto et c'est bien ça le point positif.

Rendez-vous à Tours les 6 et 7 juillet sur un ovale où les courses devraient être des plus spectaculaires.

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

Dijon 2013

Après une journée d'essais sur le circuit de Magny-Cours pour dégrossir les réglages de ma CHEVRELOT CAMARO, nous nous rendons à Dijon pour la 2e manche de l'EURO RACECAR NASCAR.

2 sessions de 45mn d'essais libres sont prévues et aucune ne va se dérouler correctement, dans la 1ère, une crevaison lente des côtés gauche nous empêche de réaliser de bons chronos, mais nous permet tout de même de découvrir la piste.
La 2e sera de courte durée car la direction assistée lâche dès le 3e tour, dommage car nous avions prévus de mettre des gommes neuves.

La qualif' se passe beaucoup mieux pour moi car je réalise le 2e temps à 238 millièmes de VILLARINO, vu le peu de tours en essai nous sommes tous contents de cette performance.

Pour JOAQUIN, mon coéquipier, c'est plus compliqué, il s'accroche avec un autre concurrent.
Notre CAMARO s'en sort avec un demi-train avant à changer, un pneu crevé et 2 jantes à mettre à la poubelle.

Pour la course 1, je pars donc en 1ère ligne. Dès le tour de chauffe, je ne sens pas du tout la voiture, elle est très vive de l'arrière, à tel point que sur la mise en grille je dis a mon équipe que je risque de sortir au 1er virage. Elle me "rassure" en mettant ce comportement sur le compte du pneu de Nogaro plus usé qui remplace celui crevé en qualif'.
Mouais… Pas convaincu par leurs explications, je prends le départ. Je suis le rythme d'ANDER VILLARINO dans les premiers tours tant bien que mal, je m'envois de grandes équerres dans les rapides mais l'auto est efficace et je creuse l'écart sur le peloton.
Comme à Nogaro, le safety-car rentre en piste à 10mn de la fin et le restart est aussi chaud qu'à Nogaro, YANN ZIMMER touche ma roue arrière dans le 1er virage et part en tête à queue, un poil plus et c'était fini pour moi.
Je passe donc la ligne second, non sans avoir tenté de prendre la tête dans les derniers tours.
Je suis mentalement très fatigué tant la voiture était exigeante à piloter.
Au pied du podium ERIC HELARY me dit que le pont arrière était faussé et que le team avait décidé de ne rien me dire pour ne pas m'inquiéter.

Je pars donc confiant pour la course 2 car le pont arrière changé la nuit dernière devrait me donner plus de grip sur le train arrière.
Je prends un bon départ et je ne suis pas loin de prendre la tête au 1er virage, mais étant sur l'extérieur de la courbe je me replace derrière ANDER.
Pas de safety-car et pendant les 2/3 de la course, je suis à 1s du leader sans jamais pouvoir l'attaquer. A 10mn de la fin, la voiture devient de plus en plus difficile à conduire, sans doute d'une pression de pneu trop élevée.
Je passe donc l'arrivée à 2.6s de VILLARINO.

C'est un bon week-end pour tout le team RAPIDO RACING by STILL, nous faisons 4 podiums grâce à FREDDY 3e le samedi et JOAQUIN 2e en gentlemen le dimanche.
Nous avons bien progressé depuis Nogaro et avec un peu plus de réussite la victoire était à notre portée.

Rendez-vous à Brands Hatch début juin.

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

Nogaro 2013

Les Coupes de Pâques de NOGARO ouvrent le championnat d'EURO RACECAR 2013 sous un ciel variant entre soleil, pluie et orage de grêle, traditionnel en cette saison dans le Gers.

Les essais libres laissent entrevoir, malgré des problèmes récurrents de freins et un ventilateur ayant choisi de tourner dans le mauvais sens, une auto efficace et performante qui nous situe dans le haut de la hiérarchie.

La qualif se passe très bien avec le 2e temps, les courses promettent d'être animées.

La 1ère course est lancée sur une piste sèche et malgré un départ correct je ne parviens pas à garder ma place et je me retrouve 3e.
Je suis plus rapide que Yann ZIMMER et après 2 tours passés dans son pare-choc je parviens à le dépasser au bout de la ligne droite, VILLARINO a pu prendre environ 5 secondes d'avance et durant les 10 tours suivant je maintiens l'écart sur lui tout en prenant 6 secondes d'avance sur le peloton, il reste 8mn de course quand le safety car rentre en piste pour une voiture en panne sur le circuit.
Ce championnat étant une division officielle de la NASCAR la relance s'effectuera sur 2 lignes comme un départ classique et qui causera la fin de ma course…
En effet, malgré un départ correct, les frictions porte contre porte du second virage auront raison de mon pneu avant droit entraînant la fin de ma course.
Bon je vous laisse imaginé dans quel état de nerfs je suis et comme le ton a pu monter dans les discussions d'après course…

Pour la 2e course je pars de nouveau en 1ère ligne car le temps en course 1 fait la grille de la course 2 (c'est clair ?).
Le départ est donné sur une piste mouillée et après avoir perdu mes essuies glace dans le tour de chauffe je parviens à prendre le meilleur sur VILLARINO pour me retrouver en tête.
Pas pour longtemps car au 4e virage, VILLARINO me percute et m'envoie en toupie au milieu de l'herbe, je repars dernier loin du peloton.
Je finirai 7e après avoir doublé 15 voitures et réalisé le 3e temps de la course.

Bon que dire, la course est ainsi faite et tout le travail du team n'a pas été récompensé. Mais la performance est là et les résultats suivront forcement.

Merci à CLAUDE, mon ingé, FABIEN, mon mécano et tout le reste du team pour le travail fourni.

Rendez-vous à Dijon les 11 et 12 Mai

Fred

Résumé du week-end (26 min.)

La bête déshabillée

Rendez-vous vendredi 29 mars à Nogaro.

2013 : un nouveau départ dans une nouvelle catégorie

Pour cette saison, j'ai décidé de changer d'horizon et de participer à l'EURO RACECAR.

Retour au sprint donc pour cette catégorie représentante officielle de la NASCAR sur le continent européen.

Sept meetings sont au programme dont 4 en France et 3 à l'étranger. Je roulerai sur la CHEVROLET CAMARO n°5 du RAPIDO RACING dont la gestion sera confiée au TEAM d'ERIC HELARY.

JOAQUIN GABARRON sera mon coéquipier sur l'auto. Il n'y a pas de changement de pilote pendant la course mais 4 sprints de 30 min. par meeting : 2 pour la course ELITE et 2 pour la course OPEN.

A la fin de la saison le cumul de points entre ELITE et OPEN donnera le Classement TEAM.

Les premiers essais se dérouleront à NOGARO le 18 mars où je prendrai le volant de cette voiture équipée d'un V8 de 400 CV, d'une boîte à crabot 4 vitesses et d'un chassis tubulaire. Fini l'ABS et l'anti-patinage, retour au plaisir simple d'une auto brute de fonderie.

Le premier meeting se déroulera à NOGARO les 30 et 31 mars.

A bientôt

Fred

Partenaires :